Lettre de Fabien Roussel

lundi 21 février 2022
par  Francois Sauterey
popularité : 0%

Au Collectif « J’y suis, j’y vote »
Paris, le 21 février 2020
Mesdames, Messieurs,
Les politiques qui ont été menées depuis des années pour l’inclusion des personnes
étrangères et migrantes sont loin d’avoir atteint leur objectif. Que ce soit pour l’accès au travail, à l’apprentissage du français et à la scolarisation,au logement social, et à un parcours de santé assuré, tout ce qui permet à chaque personne de trouver sa place dans le respect et la dignité dans notre société s’est transformé en course d’obstacles. Dès lors, les difficultés se sont multipliées pour ces hommes et ces femmes qui aspirent à apporter pour la société et eux-mêmes leur contribution économique, sociale, culturelle, en d’autres mots citoyenne.

Les obstacles auxquels ils et elles sont confrontés résultent d’un manque de volonté et de courage politiques, comme le refus d’accorder le droit de vote aux étrangers, et des conséquences des politiques libérales et d’austérité avec le chômage massif, l’insuffisance chronique de logements sociaux, et de la baisse régulière et généralisée des moyens accordés au service public : école, santé, transports pour celles et ceux, Français et immigrés, qui en ont le plus besoin.

Vous m’interrogez plus spécifiquement sur le vote des résidentes et résidents étrangers en France. C’est pour moi l’occasion de d’insister sur une mesure forte que je soutiens : leur accorder le droit de vote aux élections locales et européennes, ainsi que je le rappelle dans la mesure 134 du programme « La France des Jours heureux ».

Restant à votre écoute et disponible pour échanger avec vous, veuillez, Mesdames,
Messieurs, agréer l’assurance de mes salutations distinguées.

Fabien Roussel


Documents joints

Lettre de Fabien Roussel

Navigation

Agenda

<<

2021

>>

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois